Mise à jour: 20 juin 2019

title ?

Prise en main
1. Introduction
2. Changer pour GNU/Linux
3. Obtenir openSUSE
4. Installation
Les fondamentaux
5. Espace de travail KDE Plasma
6. Espace de travail GNOME
7. Apps pour les tâches courantes
8. Sécurité et root
9. Terminal
10. Paramètres Admin. (YaST)
11. Installation de logiciels
12. Dépôts de logiciels
Configuration
13. Interopérabilité MS Windows
14. Codecs Multimedia
15. Plugins de navigateur
16. Pilotes graphiques
17. Wifi
Annexes
A: Aide et Docs
B: Jeux
C. Sous la surface
D. Histoire et contexte
E: Contribuer
GNU Free Documentation License

12. Dépôts de logiciels

Comme mentionné dans le chapitre précédent, le gestionnaire de paquets installe un logiciel en récupérant le paquet et ses dépendances dans les dépôts de logiciels, donc les logiciels disponibles pour une installation facile via le gestionnaire de paquets dépendent des dépôts configurés.

Un dépôt logiciel est une collection de paquets RPM (le format d’empaquetage d’openSUSE) et de métadonnées pour les paquets disponibles. Habituellement, les dépôts se trouvent sur des serveurs en ligne, mais ils peuvent aussi se trouver sur un CD/DVD ou sur d’autres supports.

12.1 Gestion des dépôts

Les dépôts de logiciels peuvent être ajoutés, supprimés et configurés via YaST, dans le module Dépôts de logiciels.

yast-repos

12.1.1 Ajout de dépôts

Les dépôts officiels sont préconfigurés, mais de nombreux dépôts non officiels existent et peuvent être ajoutés.

obs

Ajoutez les dépôts avec prudence.

  • Les dépôts non officiels peuvent inclure des paquets expérimentaux
  • Tous les dépôts ne sont pas compatibles entre eux
  • Le niveau de risque d’un dépôt peut changer avec le temps
  • Trop de dépôts ralentit le gestionnaire de paquets

La façon la plus simple et la plus sûre d’ajouter des dépôts est d’utiliser la liste des dépôts communautaires en ligne de YaST. Vous disposez ainsi d’une sélection de dépôts populaires et assez sûrs :

YaST => Logiciels => Dépôts de logiciels => Cliquez sur "Ajouter" => Selectionner "Dépôts communautaires" et cliquez sur "Suivant"

Notez que openSUSE BuildService est un service permettant à la communauté de créer et de partager des paquets. Les dépôts openSUSE BuildService ne sont pas officiels et ne sont pas pris en charge. L’utilisation se fait à vos propres risques.

12.1.2 Dépôts recommandés

Vous devriez toujours avoir les quatre dépôts officiels (qui sont configurés prêts à l’emploi) :

De plus, je recommande d’ajouter les dépôts non-officiels suivants de la liste des dépôts communautaires, pour avoir un bon équilibre entre la disponibilité et la stabilité des logiciels pour la plupart des utilisateurs.

tip

Il manque toujours un paquet ?

Vous pouvez rechercher des paquets/dépôts sur openSUSE BuildService ici :

http://software.opensuse.org/search

Ce moteur de recherche de paquets inclut également le dépôt Packman :

http://webpinstant.com

N’oubliez pas d’ajouter des dépôts non officiels avec prudence !

12.1.3 Mises à jour des changements de fournisseur

Mettre à jour les paquets installés d’un dépôt vers des versions d’un autre dépôt avec un autre fournisseur, est un peu compliqué. Pour en savoir plus, cliquez ici :

https://fr.opensuse.org/SDB:Mise_à_jour_avec_changement_de_fournisseur

12.2 Gestion des dépôts dans le terminal

Si vous le souhaitez, vous pouvez également gérer vos dépôts via un terminal.

Ajout d’un dépôt avec auto-refresh activé zypper addrepo -f[URL][Alias]. Exemple :

zypper addrepo -f http://packman.inode.at/suse/openSUSE_Leap_15.1/ packman

Désactiver un dépôt zypper modifyrepo -d [URL|Alias]. Exemple:

zypper modifyrepo -d Packman

Supprimer un dépôt zypper removerepo [URL|Alias]. Exemple:

zypper removerepo http://packman.inode.at/suse/openSUSE_Leap_15.1/

Lister les dépôts configurés, en affichant les détails (priorités, URL, etc.):

zypper repos -d

Voir man zypper pour plus d’informations.

man zypper

Ou pour de l’aide sur les commandes individuelles, utilisez par exemple :

zypper addrepo --help
Laissez vos commentaires sur le site d'Alionet - communauté francophone openSUSE